Drupal 7 : petit tour des modules natifs

Ca y est, je commence enfin à m'intéresser sérieusement à Drupal 7 ! Après avoir hésité entre la version 6 et 7 en début d'année pour un certain projet réalisé dans le cadre d'un projet en groupe durant mon master, il a été décidé (sagement) qu'il était trop tôt pour s'aventurer dans cette nouvelle version, sachant que certains modules n'étaient pas encore prêts pour la version 7 à cette époque.

Néanmoins, je pense qu'à l'heure d'aujourd'hui il est temps de se mettre à jour. En effet les drupalistes ("8,970 Developers", et sûrement plus quand vous lirez cet article) n'ont pas chômé ! Pour ne pas reprendre ce qui a déjà été dit et redit, voici quelques liens qui listent les nouveautés de cette nouvelle version :

 

Mais venons en au fait. 

Drupal propose un certain nombre de modules par défaut qui peuvent être activé ou non (excepté les modules propre au core qui doivent être activé obligatoirement).  Par la suite, il faut rajouter les modules nécessaires au bon développement du projet, suite à l’analyse des besoins et fonctionnalités de ce projet. En effet, c’est cette analyse qui permettra de déterminer quels modules sont indispensables.

Par défaut, il est par exemple possible de réaliser un blog (module Blog) ou de gérer les tags et le classement grâce à des vocabulaires (module Taxonomy). Drupal 7 ajoute par défaut  - entre autre - la possibilité de manipuler des images (module Image) et de manipuler les champs et types de champs (Field et Field_ui, anciennement CCK), des fonctionnalités de base très attendues dans cette nouvelle version

40 modules sont présents par défaut lors de l’installation de la version 7.2 de Drupal, dans  le répertoire "modules" :

 

Voici la liste détaillée de ces modules :

  • aggregator : permet de récupérer des flux RSS sur d’autres sites, avec possibilité de créer un bloc dans lequel s’affiche les derniers flux du ou des sites externes.

 

  • block : gestion des blocs que l’on peut placer selon des conditions prédéterminées (en utilisant l’administration ou dans le code)

 

  • blog : module spécialement fait pour créer un blog (à utiliser uniquement dans ce cas là)

 

  • book : permet de créer des “livres”, cad un ensemble de nodes (= noeuds, ou pages) avec un système de hiérarchie

 

  • color : permet à l'administrateur de modifier totalement les couleurs d'un thème (plus de détails ici)

 

  • comment : permet aux internautes de commenter un contenu publié

 

  • contact : permet aux internautes d’envoyer des emails à d’autres internautes authentifiés ainsi qu’aux administrateurs

 

  • contextual : un outil d'administration basé sur le module ctools Page Manager. Il permet le déploiement des pages administratives par le biais de la base de données, et l’exportation des fonctionnalités de modules (à préciser)

 

  • dashboard : fournit aux utilisateurs un tableau de bord personnalisé (type iGoogle ou MyYahoo). Les utilisateurs peuvent ajouter des widgets sur leurs pages et les organiser grâce à l'utilisation d'une interface glisser-déposer. Les administrateurs peuvent créer des widgets grâce à l'utilisation des blocs et des nœuds définis dans le système.

 

  • dblog : système de surveillance et de journalisation (log) pour les administrateurs. Surveille le site et conserve une liste des événements enregistrés contenant des données d'utilisation et de performance, les erreurs, avertissements et autres informations opérationnelles.

 

  • field : fixe des champs de données à des entités

 

  • field_ui : permet aux administrateurs d'associer des champs personnalisés pour les différents types utilisés (correspond au module CCK de D6)

 

  • file : permet de définir un type de fichier pour le module utilisé

 

  • filter : framework permettant la manipulation et le filtrage du contenu (à préciser)

 

  • forum : permet de créer un forum

 

  • help : l’aide fournit par Drupal

 

  • image : permet aux utilisateurs d'uploader des images dans Drupal. Les miniatures et tailles supplémentaires sont créés automatiquement.

 

  • locale : permet ajouter des fonctionnalités de manipulation des langues et permet la traduction de l'interface utilisateur pour d'autres langues que l'anglais. Lorsqu'elle est activée, plusieurs langues peuvent être mis en place. L'interface du site peuvent être affichées dans différentes langues, et les nœuds peuvent se voir affecté de plusieurs langues.

 

  • menu : module de base pour créer un menu

 

  • node : permet de créer un noeud cad une page Drupal

 

  • openid : implémentation du support OpenID pour se connecter à l’administration du site

 

  • overlay : permet d’afficher l'interface d'administration de Drupal dans un “overlay”, cad une popin que l’on peut fermer une fois l’action effectuée

 

 

  • php : filtre supplémentaire pour une entrée de PHP (à préciser)

 

  • poll : permet de capturer les votes d’un site sur différents thèmes sous forme de questions à choix multiples.

 

  • profile : support pour les configurer les profils utilisateur

 

  • rdf : permet de générer des sorties RDFa

A noter : RDF Extensions is the new home of the RDF project in contrib for Drupal 7. To upgrade from the previous RDF project to this new RDFx project, make sure to remove your sites/all/modules/rdf directory, and install the RDFx as you would install any project.

 

  • search : module de recherche par défaut

 

  • shortcut : permet d’ajouter des raccourcis des menus de l’administration dans un emplacement dédié

 

  • simpletest : framework pour faire des tests unitaires et fonctionnels.

 

  • statistics : interface de statistiques du site

 

  • syslog : redirige les messages de log vers syslog

 

  • system : module concernant l'administration du site

 

  • taxonomy : regrouper des articles (ou plus généralement des nodes) sous un même vocabulaire contenant une liste de termes modulables à l'infini (rubrique > sous rubrique > …)

 

  • toolbar : barre d'outils d'administration pour un accès rapide aux premiers éléments d'administration de niveau.

 

  • tracker : affiche le contenu le plus récemment ajoutés ou mis à jour un site. Permet également le suivi au niveau utilisateur, et le suivi les contributions de certains auteurs.

 

  • translation : permet de gérer les traductions

 

  • trigger : permet de créer des fonctions exécutées à une date ultérieure lorsqu'elle est déclenchée par d'autres modules ou par l'un des hooks de Drupal API de base.

 

  • update : contrôle les mises à jour disponibles de Drupal de base et des modules installés. Il avertit les administrateurs du site si de nouvelles versions sont disponibles via le rapport de l'état du système (admin/reports/status), et éventuellement par mail.

 

  • user : permet l’inscription d’utilisateurs et la connexion à l’administration

 

Par la suite, il faut bien entendu télécharger et installer d'autres modules selon les besoins du projet. Et je peux déjà vous dire que cela fera l'objet d'un prochain article ;)